• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Puisqu’il faut vivre nos passions

Puisqu’il faut vivre nos passions - Donald Morrison

Ma femme et moi, faisons partie d’un club de photo et nous avons chacun notre spécialité. La mienne, ce sont les paysages tandis que ma femme elle, s’intéresse plus aux gens. Finalement, c’est exactement comme dans la vie. Elle sait capter les émotions, les mouvements, les expressions du corps et des visages. C’est une femme à l’écoute avec une bonne empathie. De mon côté, je préfère plutôt fuir le monde dès que je le peux, et même, encore plus les foules. J’aime respirer l’air pur et capter l’émotion dans un paysage sublime. On me dit que j’ai l’œil pour voir l’invisible. Quand je dis paysage, je ne parle pas seulement de nature et de la campagne, mais aussi de vieilles granges, de vieux immeubles, du béton autant que des fleurs qui y poussent en s’infiltrant dans la craque de trottoirs. J’avoue, les gens ne m’intéressent pas tellement, je suis du genre à me méfier d’un peu tout le monde alors il m’est impossible d’avoir envie de transposer leurs émotions sur pellicule. Par contre, à l’occasion, j’aime beaucoup aussi photographier les animaux. L’hiver par contre, je suis moins actif car la neige et le froid, ce ne sont pas les éléments avec lesquels je suis le plus confortable. Récemment, j’étais à l’ordinateur car je devais trouver une salle reception Montreal à prix abordable pour notre exposition annuelle. En fait, nous nous unissons avec d’autres clubs de la région et en profitons pour faire une très grande exposition afin de toucher le plus de public possible. Aussi, habituellement après Noël, ces salles ne sont pas vraiment très dispendieuses. Bien entendu, avant que ne commence la saison des mariages. Tout à coup, ma femme est apparue derrière moi et je me suis fait prendre à regarder les prix pour un voyage sur une île exotique ! Avec un clin d’œil, je lui dis ‘il me semble que je serais dû pour prendre des photos de palmiers et de couchers de soleil sur la plage… Bon, et pourquoi pas de jolis bikinis !’

 

The author:

author

Donald c’était l’étrange élève du primaire, le garçon qui faisait toujours de drôles de blagues et c’est resté un trait distinctif de son caractère. Jeune homme à l’humour grinçant, il a non seulement un côté givré mais aussi un côté santé et c’est ce blogue qui le représente. Car oui, ses contenus sont souvent très rigoureux et bien construit. Son dada, nous raconter des histoires sur sa vie au quotidien. Son rêve : faire le tour du monde…rien de moins!