• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un monde de contradictions

Un monde de contradictions - Donald Morrison

Il a fallu appeler couvreur québec pour venir en aide à l’église de notre quartier. Et oui, même les maisons de Dieu ont parfois besoin de se faire réparer, et même, pour se débarrasser des insectes qui s’infiltrent parfois à l’intérieur. C’est difficile d’y croire, mais c’est pourtant possible. Ce que je n’aime pas de cette situation, c’est que ça rend les choses un tantinet contradictoires : l’église prône l’amour envers, absolument tous les êtres de Dieu, et ça comprend, bien sûr, les bestioles à plusieurs pattes qu’on ne voit pas toujours passer à côté de nous. Alors, le fait de les tuer semble un peu hypocrite, mais dans le fond, que pouvaient-ils faire ? Tenter de toutes les sortir une à une, en les chassant et en les mettant dans un grand pot en vitre ? Ce serait drôle à voir, c’est certain !

Pour ne plus devoir faire ça, j’ai offert une petite suggestion au curé, celle de se trouver des chats pour surveiller l’endroit. Il a répondu que ce serait bien, mais que plusieurs personnes qui viennent assister à la messe sont allergiques aux chats, donc, ce ne serait pas réellement l’idéal. C’est sûr qu’il ne faut pas empêcher les brebis de venir prier Dieu, et de recevoir le corps du Christ, les dimanches matin, alors je n’ai pas répondu. Il va en discuter avec les autres prêtres et curés, et ils trouveront probablement une solution viable.

C’était, dans le fond, le monde à l’envers de voir la fumée contenant le poison sortir pour enlever la vie de ces pauvres bêtes innocentes. Je me rappelle de la fois où un de mes amis m’a dit que le mot « démon », vient justement du mot « monde », et signifie le monde à l’envers. Le démon, selon lui, n’est pas une entité spirituelle négative, mais plutôt le résultat des actes des humains, quand ils ne suivent plus la bonne parole et font le mal. Cela fait déjà quelques semaines qu’il étudie les livres sacrés de quelques religions, non pas pour se convertir à l’une d’elles, mais tout simplement, pour développer sa spiritualité. Il ne veut pas participer à une religion organisée ; il cherche seulement à trouver la meilleure manière de se développer personnellement.

Moi, de mon côté, je trouve ces livres sacrés très ennuyeux. En plus, je n’aime pas les religions organisées, moi non plus, alors on s’entend bien sur cet aspect-là de la vie.

 

The author:

author

Donald c’était l’étrange élève du primaire, le garçon qui faisait toujours de drôles de blagues et c’est resté un trait distinctif de son caractère. Jeune homme à l’humour grinçant, il a non seulement un côté givré mais aussi un côté santé et c’est ce blogue qui le représente. Car oui, ses contenus sont souvent très rigoureux et bien construit. Son dada, nous raconter des histoires sur sa vie au quotidien. Son rêve : faire le tour du monde…rien de moins!