• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un repos pleinement apprécié

Ce n’est pas tant le mauvais temps qui me dégoûtait, mais plutôt, l’envie de rester chez moi. J’avais refusé de passer chez mon ami Gabriel en prétextant que j’avais beaucoup de choses à faire. Cela n’avait rien d’imaginaire, car j’avais de nombreux papiers à classer, et je devais aussi trouver une compagnie spécialisée dans le remplacement toiture rosemere pour la maison de mes parents. Cependant, je pouvais reporter un peu ce que j’avais à faire, et sombrer dans la procrastination. En réalité, je voulais me reposer. J’ai une vie assez active, professionnellement et socialement. Mon état, que j’espère provisoire, de célibataire me permet d’avoir un emploi du temps uniquement tourné vers mes préoccupations. Comme j’avais eu peu d’occasions de me retrouver seul chez moi, et cela, depuis au moins trois semaines, j’ai décidé qu’une journée à domicile serait idéale pour me ressourcer. Je voulais lire mon magazine sur l’automobile, que je reçois chaque mois. Je n’avais même pas pu me reposer pendant quelques minutes pour lire un article.

Je me suis installé dans un fauteuil au confort divin, une réédition d’un modèle de Paulin. Le design anthropomorphique m’a fasciné dès que j’ai découvert son existence. Confortablement assis dans ce siège aux courbes généreuses, et au moelleux inégalable, un roman policier passionnant dans les mains, j’ai commencé à me détendre. Une infusion de menthe et de verveine m’offrait des bouffées de fragrances. De la musique sortait de mes enceintes issues de la haute technologie. Dans ce cas, je préfère Chopin ou Liszt, car l’harmonie de leurs morceaux est en totale adéquation avec mon état d’esprit. J’avais mis mon téléphone sur le mode vibreur pour ne pas être dérangé. Dans cette atmosphère de sérénité, de calme et de bien-être, je me suis ressourcé pendant le jour tout entier.

Le soir venu, j’ai constaté que je n’avais pas beaucoup de nourriture dans mon réfrigérateur. Je suis descendu pour prendre un repas à emporter au restaurant en bas de mon immeuble. C’est une chance d’avoir ce commerce à proximité, car j’y vais très souvent. Je suis remonté dans mon appartement, et j’ai visionné un film que je n’avais pas vu depuis au moins trois ans. Je m’étais déplacé jusque dans une salle de cinéma pour le voir dès sa sortie. Le revoir en DVD m’a plu tout autant. J’ai enchaîné un second long métrage ; je me suis endormi presque à sa fin. Le générique m’a réveillé et je me suis mis sous mes draps avec la sensation d’avoir passé une excellente journée de repos.

 

The author:

author

Donald c’était l’étrange élève du primaire, le garçon qui faisait toujours de drôles de blagues et c’est resté un trait distinctif de son caractère. Jeune homme à l’humour grinçant, il a non seulement un côté givré mais aussi un côté santé et c’est ce blogue qui le représente. Car oui, ses contenus sont souvent très rigoureux et bien construit. Son dada, nous raconter des histoires sur sa vie au quotidien. Son rêve : faire le tour du monde…rien de moins!